Un groupe cooperateur engagé dans la recherche sur le lymphome

Lymphomes diffus à grandes cellules B

Etat de l’art

Le lymphome diffus à grandes cellules B (LDGC-B) est le lymphome le plus fréquent, représentant environ 40% de l’ensemble des lymphomes. Dans cette pathologie, des progrès significatifs ont été réalisés dans les formes sans facteur de mauvais pronostic (IPI 0) avec une probabilité de guérison qui dépasse aujourd’hui les 90%. Ces progrès sont en grande partie liés à l’addition du Rituximab à une polychimiothérapie (de type CHOP ou ACVBP). Cependant malgré ces progrès, les taux de réponse complète (RC) et de RC incertaine (RCu) après R-ACVBP-14 ou R-CHOP-14 n’excèdent pas 65% et 82% chez les patients avec un IPIaa à 2-3 et IPIaa à 1, respectivement.

Pour les sujets de moins de 60 ans, les essais GELA LNH07- 3B et GOELAMS 075 ont permis d’améliorer les connaissances quant à la place de l’intensification thérapeutique avec support de cellules souches hématopoïétiques et le rôle de l’évaluation intermédiaire par TEP-FDG dans cette population à haut risque de rechute.
Ainsi, ces essais nous ont permis de démontrer :

  1. que l’intensification du traitement n’était probablement pas supérieure à un schéma de chimiothérapie associée au Rituximab administré tous les 14 jours chez tous les patients, et que, seule une partie des patients à haut risque pouvait tirer un bénéfice de l’intensification thérapeutique
  2. la valeur pronostique de la TEP-FDG effectuée à mi-traitement. En effet, les patients présentant une réponse précoce à la TEP-FDG intermédiaire bénéficient sans risque d’un schéma standard associant Rituximab et chimiothérapie et ces répondeurs précoces ne tirent donc pas de bénéfice de la réalisation d’une intensification du traitement d’emblée
  3. que la méthode d’évaluation visuelle de la réponse au TEPFDG intermédiaire est associée à un excès de faux-positifs. Nous avons développé une approche semi-quantitative basée sur la réduction de la SUVmax (maximal standardized uptake value) entre le bilan initial et la TEP intermédiaire qui réduit significativement le taux de faux-positifs

Aujourd’hui, pour améliorer les résultats, l’utilisation de l’Obinutizumab (GA-101) nous semble être une approche prometteuse. L’Obinutizumab est un nouvel anticorps monoclonal ciblant le CD-20 qui présente in vitro une meilleure affinité pour les cellules effectrices et un mécanisme de mort cellulaire directe différent et plus efficace que celui du Rituximab. Les données préliminaires suggèrent que le profil de tolérance de l’Obinutizumab est proche de celui du Rituximab et que l’addition de ce nouvel anticorps à une chimiothérapie pourrait permettre d’obtenir un bénéfice clinique plus important qu’avec le traitement standard associant Rituximab et chimiothérapie. Ainsi, l’essai GAINED (GA in newly diagnosed DLBCL) constitue un des programmes majeurs en cours au sein du LYSA.

 

LHN09-1B

Etude Phase III randomisée multicentrique évaluant la non infériorité d’un traitement adapté à la réponse précoce au morphoTEP par rapport à un traitement standard pour les patients de 18 à 80 ans atteints de lymphome malin non hodgkinien B diffus à grandes cellules CD 20 + de faible risque (IPI aa = 0).

  • Type d’essai : Phase III, randomisée multicentrique, international, 2 bras parallèles
  • Nombre de patients attendus : 400
  • Principaux critères d’inclusion :
    • Lymphome diffus à grandes cellules B CD20+ (Classification OMS 2008) incluant les sous-types cliniques (primitifs du médiastin, intravasculaires, etc…). Les patients avec une transformation de novo de lymphomes indolents (folliculaire, autre…) sont incluables
      • ou formes frontières CD20+ entre Lymphome diffus à grandes cellules B et Lymphome de Burkitt, ou entre Lymphome diffus à grandes cellules B et lymphome de Hodgkin classique
      • Ou les Lymphomes folliculaires de grade histologique 3b, CD20+
      • Ou les Lymphomes B agressifs non classables CD20+
    • Patient de 18 à 80 ans
    • Patient non antérieurement traité
    • Stade Ann Arbor I ou II
    • Taux de LDH normal
    • Indice performance status < 2 selon l’ECOG
    • Index pronostique international ajusté à l’âge IPIaa = 0
    • Patient ayant bénéficié d’un morpho TEP initial avant tout traitement (même en l’absence de lésion évaluable pour les stades I dont la lésion initiale a été enlevée en totalité à visée diagnostique)
  • Objectif principal : Evaluer la non-infériorité d’un traitement chimiothérapeutique par R-CHOP 21, 4 ou 6 cycles déterminés par la réponse précoce évaluée par morpho TEP après 2 cycles versus un traitement standard par 6 cycles de R-CHOP 21, par la Survie Sans Progression (PFS) à 3 ans chez des patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B CD20+ sans facteur de l’IPI ajusté à l’âge
  • Design de l’étude :

LNH09-1B

 

EpiR-CHOP

Etude de phase Ib/II.

  • Type d’essai : Phase Ib /II
  • Nombre de patients attendus : 135
  • Principaux critères d’inclusion :
    • Lymphome diffus à grandes cellules B
    • Patients de 60 à 80 ans

SENIOR

Comparaison de l’association Rituximab sous-cutané + miniCHOP versus Rituximab sous-cutané + miniCHOP + Lenalinomide (R2-miniCHOP) chez des patients de 80 ans ou plus atteints de lymphome B diffus à grandes cellules.

      • Type d’essai : étude de phase III multicentrique, international, randomisée
      • Nombre de patients attendus : 250
      • Principaux critères d’inclusion :
        • Patient répondant aux critères suivants :
          • Lymphome B diffus à grandes cellules CD20+ (DLBCL) incluant tous les sous-types cliniques (primaires du médiastin, intravasculaires, etc…), avec tous les IPI ajustés à l’âge
          • Ou les transformations De Novo de lymphomes indolents (folliculaire, autre…) et les DLBCL associés à une infiltration à petites cellules dans la moelle osseuse ou les ganglions lymphatiques
          • Ou formes frontières CD20+ de lymphome B entre lymphome diffus à grandes cellules B et Burkitt, ou entre lymphome diffus à grandes cellules B et lymphome de Hodgkin classique
          • Ou lymphome folliculaire 3B, CD20+
          • Ou lymphome B CD20+ agressif non classable
        • Résultat de l’immunomarquage CD10 disponible, réalisé par le pathologiste du centre participant
        • Âge ≥ 80 ans
        • Stade Ann Arbor II, III ou IV
        • Patient non préalablement traité pour un lymphome B diffus à grandes cellules
        • Indice de performance ECOG ≤ 2
        • Espérance de vie d’au moins 3 mois
        • Sérologies VIH, hépatite B (négativité anti-HBc) et hépatite C négatives dans les 4 semaines avant l’inclusion (sauf après vaccination)
        • Index Pronostique International ajusté sur l’âge de 1, 2 ou 3
      • Objectif principal : comparer l’efficacité du Lénalidomide en association avec une chimiothérapie associant Rituximab sous-cutané + miniCHOP (R2-miniCHOP) versus Rituximab sous-cutané + miniCHOP (R-miniCHOP), mesurée par la survie globale (OS), chez des patients de 80 ans ou plus présentant un lymphome diffus à grandes cellules B CD20+ (DLBCL), non traités précédemment

 

Etudes en projets

    • En cours de discussion

Les missions du LYSA

En savoir +
lymphome

Qu'est ce qu'un lymphome ?

En savoir +

Les recherches du LYSA

En savoir +

Participer à des essais cliniques

En savoir +

Les centres du LYSA

En savoir +

Aider la recherche

En savoir +