Un groupe coopérateur engagé dans la recherche sur le lymphome

Risque de maladie veino-occlusive hépatique

Plusieurs cas de maladies veino-occlusives du foie ont été rapportés chez des patients inclus dans des études du LYSARC.

Cette complication survient dans les quelques semaines suivant la réalisation d’une autogreffe de cellules souches périphériques.

Elle se manifeste par des anomalies clinico-biologiques (prise de poids, diminution de l’efficacité des transfusions de plaquettes, augmentation de la bilirubine conjuguée, dégradation des fonctions hépatiques…). Ce tableau peut parfois être grave, nécessitant une prise en charge en unité de soins intensifs.

Dès leur connaissance, ces éléments ont été rapportés à l’ANSM (Agence Nationale de sécurité du Médicament et des produits de santé).

En accord avec les autorités de santé, les inclusions de deux études (BIBLOS, SELINDA) ont été suspendues et une recommandation a été faite pour les patients inclus dans l’étude LYMA101. Une analyse des cas rapportés est en cours afin de déterminer les facteurs de risque de cette complication.

Les missions du LYSA

En savoir +
lymphome

Qu'est ce qu'un lymphome ?

En savoir +

Les recherches du LYSA

En savoir +

Participer à des essais cliniques

En savoir +

Les centres du LYSA

En savoir +

Aider la recherche

En savoir +